L’actualité aux Seychelles : politique, économie et tourisme.

Chaque mardi, on fera le point sur l’actualité locale, tout en donnant notre avis. Certes, c’est un petit pays, mais il s’y passe beaucoup de choses, surtout avec la crise sanitaire du Covid-19, cette année.

Ancienne maison coloniale, désormais transformée en boutique de bijoux.

Les Seychelles parmi les 8 pays africains ayant amélioré leur gouvernance au cours de la dernière décennie.

  • Une des belles preuves d’amélioration avec l’élection du nouveau président, Wavel Ramkalawan. Pour la première fois, depuis plus de 40 ans, les Seychelles ont un chef d’État non-issu de l’ex-parti unique.

Le président sortant, Danny Faure, a reconnu sa défaite et souhaité « bonne chance » à son successeur. La démocratie existe belle et bien aux Seychelles.

La crise économique « oblige » les Seychelles à fermer 3 ambassades à l’étranger et à renoncer au 13e mois de salaire.

  • Wavel Ramkalawan s’est déjà attelé aux dossiers qu’il définit comme prioritaires : la crise sanitaire, la situation économique, le tourisme et la pêche. Le gouvernement se serre la ceinture en minimisant ses dépenses.

Pour la population, la vie devient critique, surtout lorsqu’il s’agit de faire les courses. Les prix flambent jour après jour dans les petits commerces indépendants de proximité, quant aux grands supermarchés, les prix restent contrôlés.

L’Union Européenne ratifie l’accord de pêche avec les Seychelles conclu plus tôt cette année.

  • C’est une bonne nouvelle quand on sait que la pêche est le deuxième contributeur de l’économie des Seychelles. La situation financière est à nouveau très critique depuis le début de la crise sanitaire, c’est un bon coup de pouce pour l’archipel.
Les bateaux de pêche sont les rois aux Seychelles

Le PIB des Seychelles est passée à moins 13,58%. La roupie seychelloise a perdu 25 % de sa valeur contre le dollar et l’euro. Une situation très inquiétante pour l’Etat puisque 60 % du PIB des Seychelles provient du tourisme.

Le ministre du Tourisme annonce que les Seychelles doivent augmenter le niveau des services et les produits pour attirer les voyageurs.

Attirer des touristes de tous les horizons est le défi que s’est lancé l’archipel. Le nouveau ministre du Tourisme, Sylvestre Radegonde, a déclaré que :

« Les gens disent que les Seychelles coûtent cher, mais le sentiment que j’ai perçu est que cela ne les dérange pas de dépenser, mais le service et les produits doivent être conformes aux normes. La mer, le soleil et l’environnement naturel ne suffisent plus à eux seuls pour soutenir l’industrie touristique des Seychelles. »

La plage de Beauvallon bondée avant le coronavirus

Les challenges pour l’archipel sont nombreux, des moments difficiles sont à venir.

Un petit espoir est venu s’ajouter dernièrement aux nouvelles : le fameux vaccin contre le covid-19. S’il est vraiment effectif, celui-ci sera commercialisé dès janvier 2021.

Un donateur anonyme a promis d’offrir 100 000 vaccins aux citoyens seychellois.

L’espoir fait vivre alors continuons de positiver pour un demain meilleur, afin que les touristes puissent à nouveau préparer leurs valises pour venir dans l’archipel.

Hazel,

Partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *